Films

Retour

Conte du Centre-sud

Moyen métrage documentaire

Année 2016

Catégorie Moyen métrage documentaire

Durée 54 min

Origine Québec

Langue française

Synopsis

Dans Conte du Centre-Sud, le réalisateur Danic Champoux pose un regard tendre mais sans complaisance sur la vie et le quotidien de sa mère, «?Mémé?», une «?B.S. chronique?». Raconté à la manière d’un conte pour enfants, ce documentaire très personnel est une incursion dans le monde de Mémé, un monde dur, mais paradoxalement, un monde d’entraide et de douceur. Tourné pendant plusieurs mois dans le quartier Centre-Sud, le film observe battre le cœur d’une communauté d’assistés sociaux, de marginaux et s’interroge sur le phénomène plus large de la pauvreté.

In Conte du Centre-Sud, director Danic Champoux takes a tender but uncompromising look at the life and daily experiences of his mother, “Mémé,” a “chronic welfare recipient.” Told in the manner of a children’s story, this very personal documentary is a foray into Mémé’s world: a harsh world that is nevertheless filled with generosity and kindness. Shot over several months in the Centre-Sud neighbourhood, the film takes the audience into the heart of a marginalized community that depends on social assistance, while exploring the broader phenomenon of poverty.

Réalisation

Danic Champoux

Remarqué lors de l’édition 1996-1997 de la Course destination monde, qui révélera plusieurs jeunes cinéastes québécois, Danic Champoux a fait sa marque. Les documentaires Mon père (2000), Big Gazelle (2004), Caporal Mark (2006), Le sel de la terre (2007), La couleur du temps (2008) et Baklava Blues (2009) lui valent plusieurs prix et la reconnaissance critique. Il revient en force avec Mom et moi (2011), un film d’animation sur la fascination d’un enfant pour les Hells Angels, et Séances (2012), un long métrage documentaire tourné sur le mode du cinéma-vérité dans un centre d’oncologie. Accueilli comme cinéaste en résidence à l’ONF, il réalise Autoportrait sans moi (2014). De retour «?dans le vrai monde?», il réalise coup sur coup trois longs et moyens métrages, Ça fait 20 ans (2015), Conte du Centre-Sud (2016) et Cris sur le bayou (2016). En 2019, il présente deux films en primeur aux Rendez-vous Québec Cinéma, Mal élevés et La fille du cratère, un documentaire sur Yolande Simard Perrault coréalisé avec Nadine Beaudet. CHSLD, mon amour (2020) est son dernier long métrage.

Équipe

  • Urbania
    Production

Contact

Laurence Richard

Urbania

laurence.richard@urbania.ca

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer

Mon agenda

À quoi ressemblera votre RVCQ?
10 jours, c'est bien vite passé. Pour rien oublier, vous avez juste à vous connecter.

Fermer

Mot de passe

{{ successMessage }}
{{ errorMessage }}
Soumettre
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer