La une

Retour

RVQC 2021 : sortir du cadre

Lundi, 3 mai 2021

Pour notre sélection d'aujourd'hui, nous avons choisi trois oeuvres cinématographiques qui proposent une approche sortant des cadres, autant par leur sujet que par leur mise en scène. Avec Il n'y a pas de faux métier, le cinéaste Olivier Godin nous convie à le suivre dans une comédie déjantée où il est question d'arts vivants, d'un prêtre poète et de Denzel Washington. Pour sa part, la réalisatrice Mira Burt-Wintonick retourne au temps des VHS grâce à Wintopia, très étonnant et passionnant hommage qu'elle rend à son père, le réputé documentariste Peter Wintonick. Enfin, avec Yankee, vous serez plongé dans une réalité dont on parle beaucoup ces temps-ci hélas, mais que le cinéaste Stéphan Beaudoin aborde sous un angle plutôt inusité.

Le tout est offert sur la plateforme des RVQC en ligne, jusqu'au 8 mai.

En complément, vous pourrez visionner le programme "Boîte à surprises", une sélection de sept films courts basés eux-aussi sur une approche créatrice audacieuse.

Achetez votre passeport

Il n'y a pas de faux métier

Mélusine a perdu son portefeuille et a écrit une pièce de théâtre. Marie-Cobra teste la qualité de son scénario par des lectures peu convaincantes. Rosaire organise une conférence sur les amours impossibles. Denzel Washington joue désormais dans une sitcom et certaines femmes disent être enceintes de la lettre E. On retrouve Olivier Godin et son cinéma si peu conventionnel dans cet univers décalé, cinquième long métrage du cinéaste dans lequel l’artisanat fricote avec la mise en scène théâtrale, la philosophie côtoie Buffy contre les vampires, et le réel frôle la fiction, encore et toujours. Une expérience unique de cinéma pour les adeptes du dialogue ciselé.

Wintopia

L’artiste multidisciplinaire Peter Wintonick a entre autres réalisé l’illustre documentaire Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media. Après sa mort, sa fille découvre une boîte renfermant plus de 300 bandes vidéo qu’il a tournées au cours de ses nombreux périples à l’étranger. À partir de ces trésors filmiques, Mira Burt-Wintonick retrace l’énigmatique parcours de ce documentariste de renom tout en faisant ressortir sa polyvalence et sa grande originalité. Film-mosaïque à la fois fantaisiste et méditatif, Wintopia aborde avec un humour tendre et absurde le pouvoir de la création artistique.

Yankee

Albany, États-Unis. Skylar, une jeune Américaine, fuit sa famille toxique pour se réfugier au Québec chez son cousin francophone Kev. Comme elle lui est redevable, et pour l'aider à rembourser ses dettes, elle s'entraîne pour se battre publiquement et participer à des combats illicites. Dépendante et dans l'impossibilité de retourner aux États-Unis, la jeune femme quitte une violence pour en retrouver une autre. Autour de trois personnages principaux - elle, son cousin et son entraîneur Chuck - et leurs démons respectifs, le film développe le cercle vicieux de la violence, autant physique que psychologique, dont les premières victimes sont les femmes.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer

Mon agenda

À quoi ressemblera votre RVCQ?
10 jours, c'est bien vite passé. Pour rien oublier, vous avez juste à vous connecter.

Fermer

Mot de passe

{{ successMessage }}
{{ errorMessage }}
Soumettre
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer