La une

Retour

Monia Chokri porte-parole des RVQC 2020

Lundi, 6 Janvier 2020

Nous sommes très heureux d’annoncer que Monia Chokri sera la porte-parole de la prochaine édition des Rendez-vous Québec Cinéma. La comédienne et réalisatrice a accepté cette invitation avec enthousiasme, y voyant l’occasion parfaite pour faire la promotion du cinéma d’ici.

« Je suis ravie que Monia, artiste complète aussi flamboyante que profonde, ait accepté notre invitation de porter la parole de cette 38e édition des Rendez-vous. Cette contribution réjouissante appuie magnifiquement la mission de notre organisme, dédié à promouvoir nos films et nos talents mais aussi à sensibiliser et former les publics de demain, pour un cinéma québécois toujours plus fort et rayonnant, à l'image de notre culture et de notre ouverture au monde. » (Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma)
« Découverte par Denys Arcand, révélée par Xavier Dolan, Monia Chokri est devenue en quelques années seulement l’un des visages incontournables de nos grands et petits écrans. Sa fougue, son intelligence, sa vivacité et son immense talent incarnent à merveille les Rendez-vous et s’appliquent parfaitement à notre cinéma. C’est donc avec grand plaisir que nous l’accueillons à titre de porte-parole pour cette 38e édition ! » (Myriam D’Arcy, directrice du festival)
« C'est avec enthousiasme et honneur que je serai porte-parole des RVQC cette année. Encore une fois, la programmation est riche et diversifiée. Elle démontre à quel point, depuis quelques années, notre cinéma est fort et en pleine ascension. Célébrons l'art, c'est notre identité et les cinéastes d'ici sont désormais de grands ambassadeurs à l'étranger. Ils témoignent de la force et du dynamisme de notre culture. » (Monia Chokri)

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2005, Monia Chokri a joué dans plusieurs pièces de théâtre dont : Chroniques, d’Emmanuel Schwartz, à la Chapelle, Les mauvaises herbes de Jasmine Dubé à la Maison Théâtre et en tournée, sans oublier les créations du Théâtre du Bunker — compagnie qu’elle a fondée en 2006 avec ses camarades du Conservatoire — Je voudrais (pas) crever, Le diable en partage, Le songe de l’oncle et La fureur de ce que je pense. En 2020, elle foulera les planches du TNM dans Lysis. À la télévision, nous l’avons vu dans Les rescapés, Mirador, Le Gentlemen III, Mensonges, Nouvelle adresse et Sur-Vie. Actuellement, nous pouvons la voir dans Fragile. Au cinéma, sa première expérience fut sous la direction de Denys Arcand dans L’âge des ténèbres, mais c’est particulièrement son rôle de Marie dans le long métrage Les amours imaginaires de Xavier Dolan qui l’a révélée au grand écran. La qualité de son jeu a notamment été soulignée dans Les Inrockuptibles et Le Monde. Elle collabore à nouveau avec le réalisateur en 2011, dans Laurence Anyways. En 2012, elle joue dans le quatrième long métrage de la cinéaste Claire Simon, Gare du Nord.

C’est en 2013 qu’elle écrit et réalise son tout premier court métrage Quelqu’un d’extraordinaire, pour lequel elle remporte notamment le Jutra du Meilleur court métrage, le prix Meilleur court métrage de fiction au Festival South By Southwest ainsi qu’un total de 5 prix lors du 11e gala Prend ça court ! (2014). Plus récemment, Monia Chokri a fait partie de la distribution du film Les affamés de Robin Aubert, lauréat du prix du Meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto ainsi que de l’Iris du Meilleur film au Gala Québec Cinéma 2018. Elle continue de briller au grand écran dans Pauvre Georges de Claire Devers, Emma Peeters de Nicole Palo, Nous sommes Gold d’Éric Morin et Avant qu’on explose de Rémi St-Michel. En 2018, elle réalise son premier long métrage, La femme de mon frère, pour lequel elle signe également le scénario. Le film est acclamé au prestigieux Festival de Cannes, où elle a remporté le Prix coup de cœur du jury de la section Un certain regard.

La 38e édition des RVQC se tiendra du 26 février au 7 mars 2020. Le dévoilement de la programmation complète aura lieu pour sa part le 11 février.

(Photo d’en-tête Maude Chauvin)

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer

Mon agenda

À quoi ressemblera votre RVCQ?
10 jours, c'est bien vite passé. Pour rien oublier, vous avez juste à vous connecter.

Fermer

Mot de passe

{{ successMessage }}
{{ errorMessage }}
Soumettre
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer