La une

Retour

RVQC 2021: vivre avec la différence

Mercredi, 28 Avril 2021

Nous vous suggérons aujourd'hui de visionner trois documentaires inspirants qui illustrent des cas vécus de personnes vivant pleinement leur différence. Ainsi, Champions de Helgi Piccinin, nous montre que la différence physique n'est pas un frein à l'exploit. Passage de Sarah Baril Gaudet illustre les choix douloureux de deux jeunes du Témiscamingue. Dans Un vrai gentleman, Aisling Chin-Yee et Chase Joynt reviennent quant à eux sur la vie du jazzman Billy Tipton qui a caché sa transidentité toute sa vie.

Et vous pourrez compléter votre visionnement avec le programme "Métamorphoses", qui présente 4 courts films centrés sur des thématiques similaires. Tous ces films sont diffusés sur notre plateforme en ligne, jusqu'au 8 mai. 

  Achetez votre passeport

Champions

Stéphane et Audrey sont nés avec une différence intellectuelle. Passionnés d’athlétisme depuis leur tendre enfance, les deux camarades veulent s’illustrer aux Jeux mondiaux des Olympiques spéciaux à Dubaï, une chance unique de rayonner à l’international. Pendant trois ans, Helgi Piccinin suit les préparatifs vers ce rêve d’envergure, révélant le dévouement acharné de ses deux protagonistes – l’un étant son frère – et leur irrésistible charisme. Avec son premier long métrage documentaire, le jeune cinéaste propose une ode attendrissante et intime à la différence, célébrant l’émouvante détermination de ses personnages héroïques.

Passage

Gabrielle est angoissée par l’éventuelle nécessité de poursuivre ses études à une centaine de kilomètres de chez elle. De son côté, Yoan souhaite quitter sa ville natale et déménager à Québec afin de profiter de la multitude d’activités qui s’y déroulent toute l’année. Ce sont des amis de longue date. Ils ont 18 ans et ont grandi dans la région du Témiscamingue. L’espace d’un été, des choix s’imposent. Passage s’intéresse à l’exode croissant vers les grandes villes de jeunes qui proviennent de milieux ruraux. Un regard sensible et personnel sur une jeunesse qui tente de trouver sa voie dans le monde des adultes.

Un vrai gentleman

Billy Tipton s’est fait connaître dans l’univers du jazz en parcourant l’Amérique alors qu’il donnait des spectacles accompagnés de nombreux artistes de l’époque. C’est à sa mort, en 1989, que l’un de ses fils a révélé qu’en réalité le musicien était une femme à sa naissance. Grâce à la collaboration de certains des principaux artistes de la communauté trans aux États-Unis, ce film passionnant apporte un éclairage nouveau sur ce qui, à l’époque, représentait une controverse majeure. En association avec Billy Jr, le fils du musicien, Un vrai gentleman livre un vibrant hommage à un des précurseurs de la transidentité.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer

Mon agenda

À quoi ressemblera votre RVCQ?
10 jours, c'est bien vite passé. Pour rien oublier, vous avez juste à vous connecter.

Fermer

Mot de passe

{{ successMessage }}
{{ errorMessage }}
Soumettre
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer